La preuve scientifique de l’efficacité des soins énergétiques à distance ?

Dans son livre “Méditer, c’est se soigner”, le Docteur Frédéric Rosenfeld consacre un chapitre aux soins énergétiques. Voici l’extrait :

“Il fallait être un savant chinois (ou japonais) pour oser étudier l’effet à distance de techniques médicinales comme le Qi Gong ou le zen.

Plusieurs études se sont intéressées aux effets de la thérapie externe par le Qi Gong sur des pathologies douloureuses. 

Le principe : le patient reçoit une “émission” de Qi à une quinzaine de centimètres de la zone douloureuse par un soignant durant une dizaine de minutes. Parfois le patient est touché.

À certains moments, le maître de Qi Gong émet des mots en chinois. Il semble que cela marche…Effet placebo ? Très certainement !

C’est pourquoi à Canton d’autres chercheurs ont étudié l’effet de la thérapie externe par le Qi Gong chez des souris rendues dépendantes à la morphine. Étonnamment, le Qi qu’elles recevaient diminuait les symptômes de sevrage ! Effet placebo chez les animaux ? À la rigueur…

Alors, des Japonais ont étudié le “pouvoir psychosomatique” (le Ki, l’équivalent japonais du Qi) chez un maître zen en méditation, à côté duquel étaient placées des cellules cancéreuses en éprouvette. 

Pas de placebo chez les cellules ; pourtant celles-ci se mirent à se multiplier plus lentement…”

 

Sources :

“Benefits of external qigong therapy on morphine-abstinent mice and rats”

“Suppressing tumor progression of in vitro prostate cancer cells by emitted pshosomatic power through zen meditation”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin de spiritualité dans votre vie ? Rejoignez-nous sur Facebook